19,95

Il était une fois un chevalier déchu et une jolie princesse à délivrer... Méprisé par ses anciens compagnons d'armes pour un crime qui entache à jamais sa réputation, Arzhur erre de tavernes en champs de bataille à la recherche du prochain contrat qui remplira sa bourse. Une nuit, trois mystérieuses vieilles femmes lui proposent le pacte dont rêvent tous les mercenaires : retrouver honneur et fortune en délivrant une fille de roi, retenue captive dans les ruines d'un château abandonné. Malgré la méfiance de son écuyer, Arzhur accepte le marché et livre un combat sans pitié aux monstres qui gardent la princesse. Mais Islen n'est pas la frêle jeune fille en détresse qu'il imaginait sauver...
D'où viennent ses obscurs pouvoirs, que tout le royaume semble redouter ? Quels liens l'unissent aux trois vieilles qui ont payé Arzhur pour la libérer ? Victimes d'un complot dont ils n'ont pas toutes les clés, les jeunes gens s'allient pour reprendre leur destinée en main.


24,95

Elise, jeune chanteuse « montée » de Lyon à Paris en 1958 pour tenter sa chance, tourne le dos au showbiz suite au mouvement contestataire de mai 68. Refusant le « retour à la normale », elle rejoint le maquis des luttes contre l'exploitation, les injustices sociales, le racisme. Un parcours atypique qui nous mène de la guerre d'Algérie jusqu'à la fin des années 70.


35,00

Un dicton dit : « Dieu a créé le monde et les Néerlandais ont créé les Pays-Bas ». Et dans ce pays que l'on imagine bien tranquille, un Néerlandais, lui, a créé un rat ! Au travers d'instants de vie et de luttes, on découvre les péripéties d'un petit rongeur à la naïveté touchante qui évolue dans un monde qui le dépasse. Dans cette bande dessinée culte, Johannes van de Weert emploie talentueusement la ligne claire et le zoomorphisme pour nous brosser avec humour une fresque méconnue et haute en couleur de trois décennies d'histoire politique et sociale. Voici « Les aventures... » Nombreuses annexes historiques et textes complémentaires (notamment « Rondos. Récit en noir & blanc », biographie du groupe punk des Rondos de Rotterdam). co-édition avec Black-star (s)éditions Johannes van de Weert, actif dans le mouvement punk à Rotterdam et les groupes de squatters des années 1980, a chanté dans le groupe punk De Rondos. Il a créé son personnage Red Rat pour le fanzine « Raket » en 1980


6 Pieds Sous Terre

16,00

Hollywood, années 50. Au cœur de l’usine à rêves du cinéma, l’immense actrice Betty Pennyway est victime d’un crime sans précédent et particulièrement abominable. L’affaire fait la une de toute la presse et l’Amérique entière est en émoi.

La police de l’Etat fait appel au peu orthodoxe inspecteur Hernie Baxter pour mener cette délicate enquête qui secoue tout le petit monde du 7ème Art.

C’est une investigation sombre et mystérieuse fouillant dans les recoins les plus obscurs de la ville de Los Angeles qui s’engage, un périple aux confins de la folie qui risque bien de le mener jusqu’aux portes de l’enfer…

Dans la lignée de son exploration des récits de genre, après le western (-20% sur l'esprit de la forêt), la romance (Et si l’amour c’était aimer ?) et le recit de voyage (Carnet du Pérou), c’est au polar que se confronte cette fois-ci Fabcaro avec Moon River. Des victimes sont à prévoir.


12,90

Après les succès des deux premiers tomes, Faut pas prendre les cons pour des gens revient en novembre pour un tome 03 toujours aussi hilarant et terriblement efficace. Un petit bijou d'humour noir et absurde sur la bêtise ordinaire. 

Après deux années de travail à manipuler la mécanique de l’absurde pour mieux tordre les clichés de notre société, Emmanuel Reuzé approfondit son analyse de la bêtise humaine et publie un troisième opus toujours aussi drôle et grinçant.


Dans ce nouvel album, il aborde par l’absurde des grands sujets de société tels que l’enseignement, la pauvreté, le racisme ordinaire, l’intelligence artificielle, la radicalisation, le dopage, l’eugénisme, le harcèlement publicitaire, la corrida, les services après vente, les déserts médicaux…

Chaque gag est construit avec intelligence, dans un style réaliste dont la répétition de cases creuse le décalage comique entre dialogues et situations. Mais s'il a bien conservé son style réaliste, Reuzé a continué à développer son dessin sur ce troisième tome pour nous offrir de superbes pages qui fourmillent de détails.

 

Avec un humour absurde et féroce, Emmanuel Reuzé, Nicolas Rouhaud, Jorge Bernstein et Vincent Haudiquet font une fois de plus la démonstration de la bêtise du réel, et dénoncent sa violence.